Zweibrucken : menace de faillite pour l’entreprise Tadano DEMAG

08 octobre 2020 à 18h40 Par David PICARD / Pascal Fischer

Le fabricant de grues Tadano Demag a déposé une demande auprès du tribunal de district de Zweibrücken (la porte-parole de la société Anne Steeb l’a confirmé ce jeudi à nos confrères du journal allemand DIE RHEINPFALZ) pour être placé sous "parapluie protecteur", terme consacré chez nos voisins allemands pour cette procédure mise en place lorsqu'il existe une menace de faillite. Il s'agit pour le plus gros employeur de Deux-Ponts, de se repositionner et de présenter, sous trois mois, un plan de restructuration.

Durant cette période "sous surveillance" un administrateur, nommé non pas par le tribunal mais par l'entreprise, doit préparer ce que l'on pourrait appeler un "plan de restructuration", plan qui sera alors examiné par le tribunal local, qui décidera (ou non) d'ouvrir une procédure d'insolvabilité. 

Licenciements possibles

Dans le droit allemand, l' "auto-administrateur" a la possibilité lors de la procédure du "parapluie protecteur" de licencier des employés, indépendamment d'une interdiction de licenciement(s) convenue auparavant, ce qui avait été le cas lors de la vente de l'entreprise par TEREX à TADANO, pour une période allant jusqu'à fin 2021.