Jean-Loup Dabadie : une trace indélébile dans la culture française.

25 mai 2020 à 10h01 Par Pascal Fischer
Jean-Loup Dabadie en compagnie de Julien Clerc.

L'homme de lettres Jean-Loup Dabadie, est mort dimanche 24 mai, à l'âge de 81 ans.

Ses talents d'écriture lui ont valu d'occuper une place de choix dans la culture française. Son oeuvre, marquante et protéiforme, lui survivra longtemps. Scénariste pour Truffaut, "une belle fille comme moi", Yves Robert, "un éléphant ça trompe" ou encore Claude Sautet, "les choses de la vie", romancier, "les yeux secs", auteur, "Je ne suis pas un homme facile", Dabadie a également mis sa plume au service de comiques comme Guy Bedos ou Sylvie Joly. 

Il a en outre signé les paroles de quelques chansons incontournables des années 70/80. "L'Italien", titre interprété par Serge Reggiani ou "On ira tous au paradis" de Polnareff, sont de beaux exemples de ses talents de parolier. Sa collaboration avec Julien Clerc a marqué les esprits; "Partir", "Ma préférence", "L'assassin assassiné" ou le célébrissime "Femmes...je vous aime" sont des "classiques" de la chanson française. Les mots de Jean-Loup Dabadie n'ont pas fini de résonner dans nos têtes.